Livraison gratuite à partir de 100 € et retours gratuits sous 30 jours
Qualité et design suédois
Note de 4,6 et + de 620 000 avis-clients
My Pages icon
Cart icon

Le guide du layering

16 octobre 2023

Lorsque vous partez à la conquête des grands espaces, s’habiller convenablement peut faire la différence entre une aventure mémorable et une aventure misérable. Qu'il s'agisse de partir en randonnée dans le froid de l'hiver, de profiter de la fraîcheur de l'automne ou de parcourir les sentiers brûlants en été, superposer les couches de vêtements est primordial pour le confort et l'adaptabilité.

Dans ce guide, nous dévoilons l'art du layering, vous montrant comment réguler la température de votre corps en ajoutant ou en supprimant des couches. Avec la bonne approche, vous serez à l'aise et prêt à affronter les intempéries tout au long de l'année.

Pourquoi avons-nous froid ?

Pour comprendre le layering et comment il fonctionne, il est essentiel de comprendre comment et pourquoi votre corps perd de la chaleur selon son environnement.

Radiation: Votre corps émet de la chaleur sous forme de rayons infrarouges. Lorsque l’environnement est plus froid que votre peau, vous perdez de la chaleur. Afin d'éviter cet inconfort, portez plusieurs couches isolantes et un couvre-tête chaud.

Conduction: Perte de chaleur par contact direct avec des objets ou des surfaces plus froides. Portez des chaussettes chaudes, des couches isolantes et une couche extérieure imperméable pour y remédier.

Convection: Transfert de chaleur par air ou liquide en mouvement. Le vent ou la sueur sur votre peau provoque une perte de chaleur par convection. Évitez cela en portant des sous-vêtements thermiques comme couche de base qui absorberont la transpiration et en portant également des couches extérieures coupe-vent.

Évaporation: Perte de chaleur par évaporation de l'humidité, comme la sueur. Lors d’une activité physique ou par temps chaud, votre corps transpire pour réguler sa température. Mais par temps froid, une humidité excessive peut vous donner froid. Contrez cela avec des sous-vêtements thermiques comme couche de base qui évacueront l’humidité.

Le système de layering

Le système de layering est une approche pratique pour s'habiller pour les activités de plein air, garantissant votre confort et votre protection dans des conditions météorologiques fluctuantes. Cela implique de superposer plusieurs couches de vêtements qui, collectivement, vous aident à gérer votre température corporelle et à contrôler l'humidité.

Ce système reste efficace tout au long de l’année, s’adaptant aux différentes températures et scénarios météorologiques. Par temps froid, vous pouvez superposer les couches pour rester au chaud sans avoir trop chaud. Lorsque la météo se réchauffe, enlevez simplement une couche ou deux pour rester au frais et au sec.

Le principe clé du système de layering est la création de petites poches d’air entre chaque couche. Ces poches d'air agissent comme une isolation, emprisonnant la chaleur et vous gardant au chaud. Cette approche est plus efficace pour retenir la chaleur que le port d’une seule veste extérieure épaisse.

La couche de base - Gestion de l'humidité

Portée au plus près de votre peau, la couche de base, ou “base layer” en anglais, joue un rôle fondamental en évacuant efficacement la transpiration de votre peau. Être au sec est crucial pour éviter d'avoir froid et réduire le risque de frottement.

Il y a une grande variété de matériaux et de poids parmi lesquels choisir en ce qui concerne les sous-vêtements thermiques. Évitez de porter du coton comme couche de base, car il retient l'humidité. Pensez plutôt à des sous-vêtements thermiques fabriqués à partir de matériaux comme la laine mérinos et les matières synthétiques pour une meilleure gestion de l'humidité.

Laine mérinos

●     Niveaux d'activité faibles à modérés

La laine mérinos offre une isolation naturelle et une régulation exceptionnelle de la température, vous gardant au chaud par temps froid et évacuant efficacement l'humidité lorsque vous êtes actif ou lorsque les températures augmentent, évitant ainsi la surchauffe.

De plus, les fibres mérinos possèdent naturellement des propriétés antimicrobiennes, freinant la croissance des bactéries responsables des odeurs. Cela fait du mérinos un excellent choix pour un port prolongé sans se soucier des odeurs désagréables.

Cependant, même si le mérinos offre des performances exceptionnelles, il a également tendance à être moins durable que les alternatives synthétiques et nécessite un lavage et un séchage plus soignés. Comme solution, beaucoup préfèrent les mélanges mérinos-synthétiques pour améliorer la durabilité.

Matériaux synthétiques

●     Niveaux d'activité élevés

Les sous-vêtements thermiques synthétiques sont conçus pour exceller dans des conditions extérieures exigeantes. Ce sont des experts en matière d'évacuation de l'humidité, évacuant rapidement la transpiration de votre peau pour vous garder au sec. Leurs capacités de séchage rapide vous garantissent de rester à l'aise pendant les activités intenses ou les averses de pluie inattendues.

La durabilité d’une couche de base synthétique est exceptionnelle, supportant les défis d'une utilisation prolongée et de lavages fréquents sans compromettre ses performances. Cependant, il convient de noter qu'elle peut retenir les odeurs après un effort intense, ce qui nécessite un nettoyage plus fréquent pour conserver une odeur fraîche.

La couche intermédiaire - Isolation et chaleur

Les couches intermédiaires fonctionnent en emprisonnant l'air dans le matériau, créant ainsi une couche d'isolation qui aide à retenir la chaleur de votre corps. Les propriétés isolantes des couches intermédiaires sont étroitement liées à leur capacité à capter et à retenir l’air. Plus ces couches peuvent retenir d’air, mieux elles isolent.

Les couches intermédiaires sont conçues pour capter la chaleur sans emprisonner l'humidité. Elles facilitent le passage de l'humidité vers les couches extérieures, vous permettant de rester au chaud même lors d'activités de haute intensité. Cette respirabilité permet une régulation optimale de la température dans diverses conditions extérieures.

Polaire

●     Des conditions météorologiques variables
●     Niveaux d'activité élevés

La polaire est connue pour son rapport chaleur/poids exceptionnel. Elle offre une isolation significative pour vous garder au chaud sans ajouter de volume ou de poids inutile, ce qui la rend confortable et polyvalente pour diverses activités extérieures.

De plus, la polaire excelle dans la gestion de l'humidité, offrant de superbes capacités d'évacuation de l'humidité, une respirabilité élevée et un temps de séchage rapide. Cela permet à l'humidité de s'échapper, ce qui est crucial pour la régulation de la température lors d'activités intenses.

Cependant, comme il ne s’agit pas d’un tissu à mailles serrées, elle n’offre aucune protection contre le vent. Par conséquent, une couche extérieure coupe-vent est importante par temps venteux.

Vestes ou gilets isolants légers

●     Temps froid et sec
●     Niveaux d'activité faibles à modérés

Les vestes ou gilets isolants légers constituent une excellente couche intermédiaire car ils fournissent une chaleur exceptionnelle sans ajouter de volume ou de poids supplémentaire à votre tenue vestimentaire. Ils sont également faciles à compresser et à ranger dans votre sac à dos.

En matière d'isolation, vous avez deux choix : en duvet ou en synthétique. L'isolation en duvet offre un rapport chaleur/poids plus élevé mais perd ses propriétés isolantes lorsqu'elle est mouillée. D’un autre côté, l’isolation synthétique est souvent plus durable et plus économique, même si elle peut être plus volumineuse.

Le vêtement shell - Protection contre les intempéries

La couche extérieure sert de protection contre les intempéries. Le niveau de protection dont vous avez besoin peut varier en fonction des conditions météorologiques. Elle devrait au moins être déperlante et résistante au vent. Cependant, avoir une couche shell étanche est nécessaire sous une pluie forte et/ou continue.

Vêtement shell rigide

●     Temps froid à humide
●     Protection contre les fortes pluies et le vent

Les hardshells ou vêtements shell rigides sont un type de vêtement d'extérieur polyvalent qui offre une protection exceptionnelle contre diverses conditions météorologiques toute l’année. Ils sont spécialement conçus avec une membrane technique coupe-vent et imperméable tout en étant respirable. De plus, ils sont légers et faciles à ranger, ce qui les rend aisément transportables dans un sac à dos en cas de pluie imprévue.

Vêtement shell souple

●     Temps frais à froid
●     Niveau d'activité élevé

Contrairement aux hardshells, de nombreux softshells ou vêtements shell souples n'ont pas de membrane technique et ne peuvent donc pas offrir le même niveau de protection contre les intempéries. D'un autre côté, cela signifie souvent qu'ils sont plus respirants et extensibles, ce qui les rend excellents pour les activités plus intenses. Les softshells sont disponibles dans différents poids et épaisseurs ; certains ont même une doublure en polaire pour une isolation supplémentaire. Tout cela fait des softshells un choix polyvalent de couche extérieure pour des conditions météorologiques plus douces.

Vêtements isolants

●     Temps froid et sec
●     Niveaux d’activité variables et faibles

Les couches extérieures isolantes sont idéales par temps froid et sec, comme par exemple une journée d'hiver claire avec des températures basses et des précipitations nulles ou légères. Elles sont plus adaptées aux activités de faible intensité, car l'isolation supplémentaire pourrait entraîner une surchauffe lors d'un exercice intense. En outre, il est important de se rappeler que la plupart des couches extérieures isolantes ne sont pas imperméables et peuvent donc ne pas offrir une protection suffisante dans des conditions humides.

Layering pour différentes activités et conditions météorologiques

La manière de superposer efficacement ses vêtements dépend de la météo, de l'activité et de la facilité avec laquelle vous avez froid. Voici quelques scénarios pour vous aider à démarrer !

Gérer le froid en ski et en snowboard

Lorsque vous dévalez les pistes en ski ou en snowboard, l'intensité de l'activité et la météo peuvent varier considérablement. Par conséquent, il est important de s’habiller de manière flexible afin de ne pas prendre froid ou au contraire, d’avoir trop chaud.

Couche de base : Choisissez comme première couche des sous-vêtements thermiques qui évacuent l’humidité, de préférence un peu plus épais s’il fait plus froid. Un mélange de mérinos et de matières synthétiques est parfait car il est durable, isolant et offre une excellente gestion de l’humidité.

Couche intermédiaire : Une polaire est une excellente couche intermédiaire pour le ski et le snowboard car elle est à la fois isolante et évacue l'humidité, ce qui la rend parfaite pour différents niveaux d'intensité physique. Choisissez l'épaisseur en fonction du froid.

Couche extérieure : La protection contre le vent peut être plus critique que la protection contre l'eau lorsque vous dévalez les pistes. Par conséquent, des vêtements shell rigides ou isolants pourraient mieux fonctionner. De plus, les fermetures éclair de ventilation offrent plus de flexibilité pour réguler la température de votre corps lorsque l'intensité physique varie.

Parti pour faire du ski de fond ? Étant donné que cette activité a tendance à être intense et demande un effort physique continu, vous pouvez souvent zapper le port d’une couche intermédiaire isolante. Concentrez-vous plutôt sur vos couches de base et la couche extérieure. Optez pour une couche de base synthétique car elle excelle dans la gestion de l’humidité. Choisissez un vêtement shell comme couche extérieure avec un taux de respirabilité élevé et une protection contre le vent pour rester au chaud sans surchauffer.

Gérer les variations de températures et d'intensité pendant la randonnée

La randonnée est une autre activité dont les niveaux d’intensité varient beaucoup. Les températures et les conditions météorologiques peuvent également varier considérablement au cours de la journée ou en raison des changements d'altitude ou de l'environnement.

Couche de base : Optez pour des sous-vêtements thermiques qui évacuent efficacement l’humidité et sèchent rapidement. Les couches de base en fibres synthétiques sont souvent un excellent choix, bien que la laine mérinos puisse se révéler encore meilleure en raison de ses propriétés anti-odeurs, particulièrement utile lors de randonnée de plusieurs jours.

Couche intermédiaire : Une polaire isolante est parfaite comme couche intermédiaire pour la randonnée. Elle est facile à emballer et n’ajoute pas beaucoup de poids, et elle peut également être utilisée comme couche extérieure si vous n’avez pas besoin de protection contre le vent ou la pluie.

Couche extérieure : Les hardshells et softshells constituent d’excellentes options comme couche extérieure pour la randonnée. Les softshells sont parfaites lorsque la respirabilité du vêtement est primordiale, tandis que les hardshells offrent une protection optimale contre les conditions météorologiques défavorables. Pour bénéficier du meilleur des deux mondes, envisagez d'emporter un vêtement shell rigide léger et compact à porter par-dessus votre softshell en cas de pluie intense.

Gérez le vent et la pluie lors d'activités de haute intensité comme la course à pied et le vélo.

Les activités continuellement intenses comme le trail et le cyclisme exigent une grande respirabilité et d'excellentes propriétés d'évacuation de l'humidité.

Couche de base : Portez des sous-vêtements thermiques qui évacuent l’humidité et sèchent rapidement. Les couches de base synthétiques sont les meilleures grâce à leur gestion exceptionnelle de l’humidité.

Couche intermédiaire : Souvent, vous n’avez pas besoin d’une couche intermédiaire pour les activités de haute intensité, car vous aurez chaud et transpirez. Mais une polaire fine pourrait être une bonne option s’il gèle.

Couche extérieure : Choisissez un vêtement shell extensible et respirant, doté d’une protection contre le vent, au moins sur la partie frontale. La respirabilité est essentielle. Si la respirabilité de votre couche extérieure ne parvient pas à évacuer votre transpiration, vous risquez d’être mouillé de l’intérieur. Ainsi, considérez attentivement le niveau de protection contre les intempéries dont vous aurez besoin. Un vêtement hydrofuge sans membrane technique est souvent suffisant et offre généralement une meilleure respirabilité qu’un vêtement imperméable de type hardshell.

×